]]>

mardi 20 mai 2008

Au Sénégal, ça ne dialogue plus!

"Le Sénégal est un pays de dialogue" : c'était une croyance. Aujourd'hui, elle est rangée au magasin des vieilles lunes. C'est fini. Une année blanche est possible; l'intersyndicale des enseignants et le gouvernement ne parviennent pas à trouver un terrain d'entente. L'indemnité de recherche et de documentation est la pomme de discorde. Les étudiants de l'école polytechnique de Thiès et d'autres enseignants vacataires isolés allument des foyers de tension ça et là. Le cadre unitaire des syndicats regroupant la CNTS, la CSA (Confédération des syndicats autonomes), l'UTS (Union des travailleurs du Sénégal) et l'UDTS (Union démocratique des travailleurs du Sénégal) a menacé de déclencher une grève générale mercredi (22 mai 2008) si le gouvernement ne satisfait pas leurs revendications sur une augmentation du pouvoir d'achat.
Le Dialogue politique aussi est en panne. Partout, c'est la radicalisation des discours. Le Président de la République Maître Abdoulaye Wade lance la Grande Offensive pour l'Agriculture, la Nourriture et l'Abondance ( GOANA ) et l'opposition lance, aussitôt après, la Grande Offensive pour le Départ de Abdoulaye Wade ( GODAW ). Même au sein du gouvernement, la solidarité a foutu le camp. Un ministre en est venu à gifler un autre pour des raisons politiques, un autre s'investit, tous les jours, dans des dossiers tenus par ses collègues...
La cohésion sociale qui a toujours fait le charme de ce beau pays risque aussi de foutre le camp!

Souleymane

0 Postez un commentaire:

Enregistrer un commentaire